Médias

Vincent Bolloré débouté

Le milliardaire avait déposé recours contre un journaliste et la chaîne de télévision France 2 suite à la diffusion d’une enquête exposant ses activités, notamment en Afrique.
Vincent Bolloré débouté
Vincent Bolloré n'a pas aimé le portrait réalisé par France 2 et multiplie les procédures à l'encontre des médias. KEYSTONE/ARCHIVES
France

Le tribunal correctionnel de Nanterre a relaxé mardi le journaliste Tristan Waleckx et la chaîne de télévision France 2. Ils étaient poursuivis en diffamation par l’homme d’affaires Vincent Bolloré après la diffusion d’un portrait dans l’émission Complément d’Enquête. Le groupe Bolloré, qui dénonçait une enquête à charge, réclamait 450’000 euros de dommages et intérêts. Le journaliste et la PDG de France Télévisions Delphine Ernotte ont été relaxés sur tous les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion