Religions

Revenu de sa «terreur de jeunesse»

David Vallat a été l’un des premiers djihadistes de France, dans les années 1990. Sur la base de son expérience, il propose quelques réflexions sur ce phénomène.
Pour David Vallat, «Daech se fonde sur un corpus de textes puisés dans le Coran. Ce qui doit changer, c’est le positionnement par rapport à ces textes: il doit pouvoir être critique, pluriel, contradictoire». KEYSTONE
Djihadisme

«Je n’ai jamais été aussi vivant que confronté à la mort. Ce potentiel d’exaltation, je ne le trouvais nulle part ailleurs.» David Vallat, ex-djihadiste, raconte comment il est entré, puis sorti, de la spirale terroriste. Il était à Genève samedi dernier, à l’invitation du Réseau laïque romand, tenant d’une vision très stricte de la laïcité, comme lui-même. Français né en 1971, il part à 20 ans soutenir ses «frères musulmans»

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion