Tropicalisme déglingué
Mario Galeano, Eblis Alvarez et Pedro Ojeda au cœur de la scène alternative colombienne. DR
Musique

Tropicalisme déglingué

Los Pirañas débarquent! Le Romandie et le festival Mai au Parc succombent à la fusion euphorisante de rythmes cumbia et de synthés psychédéliques.
Festival 

On connaît les Meridian Brothers dont la cumbia dadaïste s’est invitée partout, de la Cave 12 à Paléo. Mais l’arbre de Bogota cache une forêt (tropicale), un ­foisonnement de rythmes latins joyeusement déconstruits par les groupes Ondatropica, Frente Cumbiero, Chupame El Dedo ou Los Pirañas. Ces derniers partagent avec les Meridian Brothers le guitariste et claviériste Eblis Alvarez, pivot de la scène expérimentale et branchée. Le bassiste Mario Galeano, lui, joue

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion