Cinéma

Le prolétariat à la caméra

Il y a un demi-siècle, Chris Marker présidait à la création des Groupes Medvedkine, expérience exemplaire de réappropriation du cinéma par les classes populaires.
Le prolétariat à la caméra
Cinéastes-­ouvriers du Groupe Medvedkine de Besançon. SLON/ISKRA
Lutte des classes

Ce n’est pas tout à fait un inédit, mais voilà quand même du beau travail: Les Mutins de Pangée, co­opérative de cinéma militant déjà célébrée dans nos pages (pour la sortie d’Afrique 50 de René Vautier), vient de republier un coffret consacré aux Groupes Medvedkine, fondés à Besançon et Sochaux avec le soutien de Chris Marker. La précédente édition étant épuisée depuis plusieurs années, voici donc à nouveau disponible une des

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion