Scène

Latifa Djerbi, mélange des fluides

Aux Pâquis à Genève, où elle vit depuis dix-huit ans, la comédienne réinvente un théâtre de rue généreux qui fait fi des frontières communautaires.
Latifa Djerbi, mélange des fluides
Dans les jardins du Temple JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Théâtre de rue

Son dernier spectacle démarre dans le petit espace culturel qui vient d’ouvrir ses portes dans le quartier genevois des Pâquis. La devanture est blanche, repeinte, proprette. On croirait celle d’une ancienne boutique. Apsara Arts est géré par la comédienne et metteure en scène Sylvia Barreiros, qui a donné carte blanche à Latifa Djerbi. Mardi soir, pour la générale, en jeans, baskets et chemise blanche, Latifa raconte à son public qu’elle

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion