Genève

La gauche reconquiert son 3e siège

La gauche regagne son siège perdu en 2013 grâce au PS Thierry Apothéloz, qui éjecte le PDC Luc Barthassat de l’exécutif cantonal. Les forces se rééquilibrent, mais le centre-droit domine.
La gauche reconquiert son 3e siège
La gauche (le Vert Antonio Hodgers, à gauche, et les socialistes Anne Emery-Torracinta et Thierry Apothéloz) a rééquilibré le rapport de force en reconquérant le siège socialiste qui avait disparu en 2009. JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Elections cantonales 

Trois de gauche, trois de l’Entente bourgeoise et un MCG. Avec ce gouvernement sorti des urnes dimanche, au second tour des élections au Conseil d’Etat, la gauche genevoise a gagné son pari. Elle, qui ne comptait que deux représentants depuis 2013, a rééquilibré le rapport de force en reconquérant le siège socialiste, qui avait disparu en 2009 déjà. Cette victoire fait perdre sa majorité à l’Entente (PDC-PLR). > Lire aussi

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion