Livres

Asli Erdogan, une écrivaine en exil forcé

La romancière turque sera au Salon du livre. Elle se confie sur la parodie de justice dans son pays, et sur son premier ouvrage, L’Homme coquillage, qui vient de sortir en français.
Une écrivaine en exil forcé
Asli Erdogan: «La nuit dernière j’ai été hantée par un cauchemar. Je me suis réveillée au bord du suicide.» DR
Genève

Dans son pays, la Turquie, l’écrivaine et militante des droits humains Asli Erdogan est accusée d’un des pires crimes du Code pénal: atteinte à l’unité de l’Etat. Arrêtée en août 2016 après le coup d’Etat manqué pour son rôle de conseillère du quotidien kurde Özgur Gündem, elle a été remise en liberté conditionnelle quatre mois plus tard. Alors que son procès s’éternise à Istanbul, l’auteure du Mandarin miraculeux, dont l’intrigue

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion