Solidarité

«Genève, une capitale du monde arabe»

François Barras est le nouveau président de l’Institut des cultures arabes et méditerranéennes. Ancien ambassadeur, c’est avant tout un humaniste qui croit au dialogue entre les cultures.
«Genève, capitale du monde arabe» 1
François Barras, ici à Beyrouth, a été ambassadeur de Suisse au Liban de 2006 à 2010 puis de 2014 à 2017. FRANÇOIS BARRAS
Moyen-Orient

Après avoir vécu aux quatre coins de la planète, créé un festival de musique classique avec quelques amis dans le désert d’Abou Dhabi (Arabie saoudite) et assumé deux mandats comme ambassadeur de Suisse au Liban, François Barras a fini par poser ses valises à l’Institut des cultures arabes et méditerranéennes (ICAM), à Genève, dont il est le nouveau président. Il succède aux anciens conseillers nationaux écologistes Ueli Leuenberger et Patrice

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion