International

Genève s’active pour le patrimoine en danger

Un réseau de villes-refuges pour le patrimoine culturel se met en place. Genève s’engage, ainsi que Strasbourg et Vienne, à œuvrer pour la réhabilitation des biens culturels détruits ou endommagés.
Genève s'active pour le patrimoine en danger
Genève, Strasbourg, Lund et Vienne se sont associées à des villes irakiennes et malienne pour réaffirmer l’importance du patrimoine culturel pour les droits de l’homme. KEYSTONE
Patrimoine culturel

Genève veut constituer un réseau de villes-refuges pour le patrimoine culturel en danger en raison des conflits. Une Déclaration de Genève a été signée lundi par le maire Rémy Pagani et plusieurs de ses homologues solidaires ou touchés par des destructions. Outre Genève, Strasbourg, Lund et Vienne se sont associées à des villes irakiennes et malienne concernées, en présence du Haut commissaire aux droits de l’homme Zeid Raad al-Hussein. Cette

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion