Histoire

La Suisse a évité de peu la guerre civile

En 1918, 100 000 soldats ont été mobilisés lors de la grève générale. Un traumatisme pour le pays.
La Suisse a évité de peu la guerre civile
Occupation de la Paradeplatz à Zurich par l’armée, le 9 novembre 1918. Un soldat est tué par balle lors de la grève locale qui précède la grande grève générale. Stadtarchiv Zürich/DR
Grande Guerre

C’est l’une des plus graves crises politiques de la Suisse. Il y a cent ans, alors que le cauchemar de la Première Guerre mondiale touche à sa fin, notre pays s’enfonce dans de violentes luttes sociales, polarisées entre un camp bourgeois aisé et une classe ouvrière frappée par la pauvreté. Les conflits atteignent leur paroxysme en novembre 1918, lors de la grève générale nationale, suivie par 250 000 travailleurs. Le Conseil fédéral

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion