Histoire

Les poilus ont joué les prolongations

La fin de la Grande Guerre, il y a 100 ans, n’a pas signifié la fin des combats à l’Est ni au Proche-Orient.
Les poilus ont joué les prolongations
"Aux armes!" Propagande polonaise durant la guerre soviéto-polonaise en 1920. MUSÉE DE L'ARMÉE, VARSOVIE/DR
Conflits

La fin de la Première Guerre mondiale, en novembre 1918, n’a pas signifié la fin des combats dans l’Est européen ni au Levant. Révolutions et contre-révolutions, affrontements internationaux et guerres civiles se sont succédé jusqu’au Traité de Lausanne de 1923, dans une spirale de violence terriblement éprouvante pour les civils. Dans les manuels d’histoire, la Grande Guerre débute le 28 juin 1914, lorsque le nationaliste serbe Gavrilo Princip assassine à Sarajevo

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion