Genève

Un parlement divisé sur la laïcité

Les députés genevois se préparent à un débat fleuve, cette semaine, sur un projet de loi qui vise à encadrer les relations entre l’Etat et les religions. La majorité est très fragile.
Un parlement divisé sur la laïcité
L’Abbé Desthieux (Eglise catholique romaine), M. Fuchs (président de l’Eglise protestante de Genève) et M. Lanoy (curé de l’Eglise catholique chrétienne) s’inquiètent de la suppression de la levée de l’impôt ecclésiastique. JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Grand Conseil genevois

Près de deux ans de travaux ont été nécessaires pour que la commission des droits de l’homme du Grand Conseil accouche – non sans douleur – d’un projet de loi sur la laïcité. Ce texte est issu d’une proposition du conseiller d’Etat Pierre Maudet. Il a convaincu une très fragile majorité de quatre élus (2 PLR, 1 PDC, 1 MCG) contre trois refus (1 UDC, 1 MCG, 1 EàG) et deux abstentions

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion