Livres

Confessions d’un enfant du siècle

Petit-fils de l’explorateur, poète et éditeur Alain Gheerbrant, Benjamin Pitchal en a hérité l’esprit d’aventure et le feu sacré de l’écriture. A contre-courant du conformisme, il avale la vie à grands traits dans La classe verte.
La classe verte de Benjamin Pitchal s’impose, sans conteste, comme l’un des tout meilleurs premiers romans de ces dernières ­années. F. MANTOVANI
littérature française

Qui connaît encore aujourd’hui Alain Gheerbrant (1920-2013)? Explorateur, voyageur et ethnographe au long cours, il fut à la tête d’une fameuse expédition entre l’Orénoque et l’Amazone au début des années 50. Auparavant il avait créé une petite maison d’édition d’avant-garde, les Editions K, publiant des textes de Georges Bataille (L’Alleluiah ou la nouvelle version d’Histoire de l’œil illustrée par Hans Bellmer), mais aussi d’Antonin Artaud comme son célèbre texte sur

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion