Solidarité

Des femmes gagnent la bataille des semences

Des coopératives de femmes démontrent, par l’exemple, les avantages des techniques ancestrales sur l’agriculture dite «conventionnelle».
Des femmes gagnent la bataille des semences
La Cofersa, que préside Alimata Traoré, regroupe 45 coopératives et 4000 coopératrices disséminées dans tout le Mali. JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Mali

Emmitouflée dans des vêtements occidentaux incapables de la protéger totalement du froid helvétique, Alimata Traoré nous raconte de sa voix chaleureuse le combat des agricultrices maliennes, regroupées au sein de la Convergence des femmes rurales pour la souveraineté alimentaire (Cofersa). Dans ce pays d’Afrique occidentale où les petits agriculteurs fournissent la quasi-totalité de la nourriture consommée, la fédération est née en 2009 du désir d’améliorer les rendements, les revenus des

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion