Genève

Conseil d’Etat genevois: transports publics en marche arrière

Bilan de législature 2/7. Le mandat de Luc Barthassat à la tête du Département des transports a été marqué par une baisse de l’offre des TPG et plusieurs mesures en faveur de la mobilité individuelle.
Conseil d’Etat genevois: transports publics en marche arrière
Luc Barthassat: "J’ai le costume d’un conseiller d’Etat proche des gens. Ils apprécient mon côté franc du collier." JPDS-A
Conseil d’Etat

Des télécabines urbaines au péage à la frontière, de nombreuses annonces ont rythmé le mandat du conseiller d’Etat Luc Barthassat. Pendant quatre ans et demi, la politique de mobilité genevoise a été marquée par l’hyperactivité du ministre PDC chargé des transports. A l’heure de tirer un bilan sur ses réalisations concrètes, ses détracteurs relèvent que la progression de l’offre en transports publics, qui avait été continue lors des précédentes législatures,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion