Livres

Ce que raconte le virus Ebola

Autour de la pandémie, Véronique Tadjo signe un roman en forme de méditation sur la cohabitation homme-nature.
Littérature francophone

La romancière franco-ivoirienne Véronique Tadjo signe, avec En compagnie des hommes, un roman hybride, à la fois historique, post-traumatique, social, sanitaire et salutaire. Il y est question du bilan de la pandémie Ebola sous la forme d’une méditation globale sur la cohabitation homme-nature. Tout commença, dit l’incipit, par «deux enfants espiègles dans un village à la lisière de la forêt», qui ramenèrent deux chauves-souris dans leur case ronde aux murs

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion