Scène

«Electrum» électrise les Quarts d’Heure

Judith Desse démarre sa carrière de chorégraphe sur les chapeaux de roue avec une pièce pleine d’humour pour six interprètes.
Electrum, de et par Judith Desse, au premier plan. PHILIPPE WEISSBRODT
Danse

Crinière de jais, frange courte, du haut de ses 25 ans, Judith Desse a le pas décidé. L’an passé, en février, sa pièce #jamais après le premier soir était présentée aux Quarts d’Heure, plateforme dédiée aux jeunes compagnies mise en place par Philippe Saire. Le chorégraphe lausannois a lancé l’aventure dans son Théâtre Sévelin 36, à Lausanne, il y a une dizaine d’années, pour encourager l’émergence chorégraphique locale. Dans cette première création,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion