Vaud

Des soins pour les plus vulnérables

L’initiative sur les soins dentaires prévoit un réseau de policliniques régionales. A qui profiteraient-elles?
Des soins pour les plus vulnérables
Actuellement, les personnes souffrant de certains handicaps, de démences séniles et les enfants en bas âge sont pour la plupart ­soignés à la Policlinique universitaire de Lausanne. FRANCESCA PALAZZI/DR
Santé

C’est un volet resté très discret dans la campagne de votation sur le remboursement des soins dentaires. En cas de oui le 4 mars à l’initiative, l’Etat mettra en place non seulement une assurance obligatoire, mais aussi un réseau de policliniques régionales. «Nous voulons mieux répartir l’accès aux soins complexes, aujourd’hui uniquement possibles à Lausanne», explique Pierre Conscience, du comité d’initiative. Les personnes souffrant de certains handicaps, de démences séniles et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion