Vaud

Le cocktail fiscal du ministre

Les deux domiciles de Pascal Broulis soulèvent des interrogations sur ses impôts.
Le cocktail fiscal du ministre
Une grande partie à Sainte-Croix, une plus petite à Lausanne: avec ses impôts personnels, Pascal Broulis fait du chemin. Keystone
Domicile fiscal

Le conseiller d’Etat Pascal Broulis paie la majeure partie de ses impôts à Sainte-Croix, où il possède une maison. Et il en paie aussi une plus faible part à Lausanne, où il loue un appartement et où son fils est pourtant scolarisé. C’est ce que révèle une enquête du Tages-Anzeiger parue vendredi dernier. Quelles sont les proportions de ce cocktail fiscal? Trois quarts à Sainte-Croix et un quart à Lausanne,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion