Solidarité

Une justice de punition en Côte d’Ivoire

L’impunité dont bénéficient les partisans du président Alassane Ouattara apparaît comme un obstacle à la réconciliation nationale.
Une justice de punition en Côte d’Ivoire
Des plaintes contre des partisans de l’actuel président Alassane Ouattara ont été récemment classées sans suite. KEYSTONE
Après Gbagbo

Sept ans après la grave crise post-électorale de 2010 et 2011, la justice ivoirienne peine toujours à être impartiale. Après une série de procès à sens unique contre des pontes de l’ancien régime, elle est attendue au tournant pour juger les crimes dont sont accusés, cette fois, les partisans du pouvoir en place. Pas sûr qu’elle soit au rendez-vous. Les derniers ministres et officiers de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion