International

La contestation rattrape Macron

Face à la multiplication des conflits, le gouvernement va devoir faire preuve de doigté.
La contestation rattrape Macron
chef de l’Etat français, qui était hier en visite d’Etat à Tunis, voit sa popularité diminuer. KEYSTONE
France

Pour Emmanuel Macron, l’année 2018 s’annonce plus difficile qu’anticipé. Alors que l’automne avait été presque parfait – avec en particulier les ordonnances sur le Code du travail votées sans difficulté majeure – l’exécutif a vu les conflits catégoriels se multiplier depuis début janvier. Ce fut d’abord la grève des gardiens de prison, initiée après l’agression de trois d’entre eux par un détenu, dans le Pas-de-Calais. Une étincelle qui a allumé

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion