International

Un nouveau scandale lié au diesel

L’industrie automobile a financé des tests respiratoires sur des singes et des hommes. Tollé.
Un nouveau scandale lié au diesel
C’est cet ­institut ­hospitalier d’Aix-la-­Chapelle, ­mandaté par la fondation des constructeurs ­automobiles allemands, qui a fait ­inhaler en 2013 et 2014 du dioxyde d’azote (NO2) à 25 personnes en bonne ­santé. KEYSTONE
Allemagne

Des tests respiratoires ont été réalisés sur des singes et des hommes, et commandités par les grands noms de l’automobile allemande. Le tout afin de prouver que le diesel est à peu près inoffensif pour l’organisme. Comme viennent de le révéler tour à tour le New York Times et le quotidien régional allemand Stuttgarter Zeitung, de telles expériences ont bel et bien eu lieu. Cette nouvelle histoire hallucinante autant que

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion