Cinéma

Singularités ­helvétiques

Les Journées de Soleure célèbrent le cinéma suisse, qui a bien d’autres atouts que son savoir-faire documentaire.
Singularités ­helvétiques
Dans "L’Ile sans rivages", Caroline Cuénod s’intéresse à la marine helvétique. CLOSE UP FILMS
Journées de Soleure

Le cinéma suisse est volontiers ramené au documentaire: son fer de lance, voire son unique domaine d’excellence. Les Journées de Soleure, qui ont débuté jeudi, invitent à brosser un portrait plus contrasté. Leur Panorama de 160 courts et longs métrages démontre la diversité de la production nationale, entre traditions, nouvelles tendances et perspectives d’avenir. Tour d’horizon avec sa directrice. Originalité Dans la sélection 2018, Seraina Rohrer relève d’abord «des films très

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion