Genève

La détention administrative pointée du doigt

La Ligue suisse des droits de l’Homme dénonce le sort réservé aux migrants en situation irrégulière enfermés à Frambois et Favra.
Le régime de détention du centre de Frambois est l'objet d'un rapport très sévère de la Ligue suisse des droits de l’homme. JPDS
Asile

Non respect des conditions minimales de détention, soupçons d’illégalité, nouvelles pratiques contestées. Un récent rapport de la section genevoise de la Ligue suisse des droits de l’homme (LSDH-GE) dresse un bilan très sévère du régime de détention administrative à Frambois (GE) – l’établissement romand de détention en vue du renvoi des étrangers en situation irrégulière – et à Favra, la prison administrative genevoise. Les autorités, elles, contestent la plupart des observations de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion