Genève

Incendie des Tattes: «Que l’Etat reconnaisse sa responsabilité»

La lenteur de l’enquête du Ministère public sur l’incendie du foyer des Tattes en novembre 2014 ajoute le poids de l’attente a la souffrance des victimes.
Rescapé de l’incendie mais blessé PATRICK GILLIERON LOPRENO
Genève

Plus de trois ans ont passé depuis l’incendie du foyer des Tattes, à Vernier, qui avait fait un mort et une quarantaine de blessés en novembre 2014. Alors que les résultats de l’enquête du Ministère public visant à établir les responsabilités du drame survenu dans cette structure d’accueil de demandeurs d’asile se font toujours attendre, trois rescapés racontent au Courrier leurs souffrances quotidiennes, nées de leurs blessures mais également d’un

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion