Religions

Asile: des défis pour l’aumônerie

La restructuration en marche dans le domaine de l’asile inquiète les aumôniers. En jeu, leur rôle d’alerte et la nécessité de nouveaux modèles de financement.
La Confédération a beaucoup délégué la gestion des centres aux cantons. Elle reprend la main dès 2019. CC
Suisse

La restructuration du domaine de l’asile, sous responsabilité fédérale d’ici 2019, inquiète les aumôniers romands. Le nombre de places dans les centres pour requérants en Suisse romande passera de 500 à 1280. Comment faire face aux nouveaux enjeux, notamment financiers? Jusqu’ici, détaille Emmanuelle Jaquet von Sury, porte-parole du SEM (Secrétariat d’Etat aux migrations), la Confédération a beaucoup délégué la gestion des centres aux cantons. Elle reprend la main dès 2019.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion