Religions

Les cyber-prédicateurs n’ont pas la cote

Tout juste parue, une étude montre que les jeunes musulmans se tournent peu vers les prédicateurs sur internet pour fonder leur pratique religieuse, qu’ils veulent helvético-compatible.
L’influence des cyber-prédicateurs LDD
Suisse

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion