Solidarité

Pêcher dans le désert

Au Sénégal, les pêcheurs s’éloignent chaque jour des côtes pour capturer un poisson qui se fait rare, après des années de surpêche pour les marchés européens et asiatiques. Virée à bord d’une pirogue.
Der remonte sa palangrotte SYLVAIN CHERKAOUI / COSMOS
Sénégal

[gal:155422] Salack Sow, le capitaine du Babacar Sy, tire sur sa ligne et remonte quatre petits poissons argentés. «Des bébés maquereaux», explique-t-il avant de les jeter dans une caisse. Tout paraît petit au milieu de l’océan: la pirogue de 9,8 mètres qui tangue dans un désert d’eau sombre, les six fils de nylon jetés dans l’immensité et les espèces chétives remontées à bord. Cela fait plus de trois heures que l’embarcation

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion