Actualité

«Ne fermons aucune porte»

De passage à Genève, le professeur Hugh Hunt estime qu’au vu de l’urgence climatique, toutes les pistes doivent être explorées. Y compris la géo-ingénierie.
Il faut par exemple sortir de la filière pétrole pour notre mobilité PBH
Climat

Il est une voix un peu inhabituelle dans le monde associatif préoccupé par les questions climatiques. L’urgence en matière de réchauffement global est telle, selon Hugh Hunt, professeur à l’université de Cambridge, que le développement de pistes techniques est devenu nécessaire en parallèle à une réelle transition énergétique. Son domaine, la géo-ingénierie, recouvre les techniques industrielles permettant de réduire la quantité de gaz carbonique (CO2) dans l’atmosphère. Des solutions souvent

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion