Suisse

Les femmes arbitreront la réforme

Le Conseil fédéral donne la priorité à la réforme de l’AVS. La baisse du taux de conversion attendra.
Alain Berset a dû abandonner l’idée d’un paquet englobant les deux piliers. PaterMcFly / CC
Prévoyance vieillesse

Le Conseil fédéral a tiré hier les conséquences de l’échec de la réforme de la prévoyance vieillesse intervenu le 24 septembre dernier. L’idée d’un paquet englobant les deux piliers est morte. Alain Berset travaille désormais sur une approche séparée de l’assurance vieillesse (premier pilier) et de la prévoyance professionnelle. La priorité sera donnée à l’AVS avec une réforme rapide qui pourrait entrer en vigueur en 2021. Reste à se mettre d’accord

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion