Musique

L’enfer posthumain

Metal industriel

Une guitare qui zèbre le ciel d’aigus perçants, descend fouiller les entrailles de la terre pour provoquer des secousses telluriques, tissant au passage une trame d’accords aux contours incertains. Pas de doute, on est dans l’univers de Godflesh, et cette guitare plongée dans le ­metal en fusion et givrée au post-punk de Killing Joke est aux mains de Justin Broadrick. Le natif de Birmingham a réactivé en 2014 son tandem

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion