Genève

La cellule de confiance a reçu moins de vingt mails

Depuis le lancement de la campagne contre le harcèlement, le 20 novembre dernier, moins d'une vingtaine de mail ont été envoyés à la cellule de confiance de l’université de Genève.
L'entrée du bâtiment Uni-mail. JOSE/WIKIMEDIA COMMONS
Harcèlement à l’uni

La cellule de confiance de l’université de Genève a reçu moins de vingt mails depuis le lancement de la campagne contre le harcèlement sexuel et le sexisme en son sein, le 20 novembre. Depuis, deux psychologues sont à disposition pour entendre confidentiellement les personnes concernées par ces problématiques. Cette estimation a été faite mercredi soir par Hélène Rey Hanson, l’une des deux psychologues, face à l’Assemblée de l’université. L’autorité représentative de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion