Genève

Le débat sur le burkini dérape

Trois conseillères municipales ont été insultées sur Facebook. Une plainte a été déposée, une autre est annoncée contre ces attaques sexistes, transphobes et islamophobes.
La rose Amanda Gavilanes. JPDS
Ville de Genève

Une conseillère municipale a porté plainte ce jeudi pour atteinte à l’honneur contre un internaute qui, sur Facebook, l’a insultée. Une autre élue entend faire de même. L’homme réagissait à leurs interventions, mardi soir au Conseil municipal, durant le débat sur l’interdiction du burkini dans les piscines de la Ville de Genève. Les deux femmes défendaient la simplification du règlement par les autorités qui, de facto, autorisait le burkini. «Ses

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion