Genève

L’Etat perd face aux «squatters» de Malagnou

L’arrêt du Tribunal des baux et loyers sonne comme un camouflet pour le Conseil d’Etat, disposé à entrer en matière sur une prolongation du bail.
Pas de solution pour la maison de Malagnou
L'association Xénope occupe la maison du 154, route de Malagnou, à Genève. CEDRIC VINCENSINI
Justice

Le Collectif Xénope, formé des habitants de l’ancienne station zoologique de la route de Malagnou, a obtenu gain de cause face à l’Etat de Genève. Dans un arrêt rendu le 12 octobre, le Tribunal des baux et loyers a accordé une prolongation de bail d’une année à l’association, alors que l’Office des bâtiments souhaitait expulser les occupants de la maison pour y héberger des requérants d’asile. Pour le collectif, il s’agit

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion