Écologie

Sursis de cinq ans pour le glyphosate

Les Vingt-Huit ont décidé, à la majorité, de renouveler la licence de l’herbicide contesté jusqu’à décembre 2022. L’Allemagne a fait fi de l’opposition française.
«Le nouveau fleuron de l’industrie chimique européenne Bayer-Monsanto a eu raison de l’intérêt général» FLICKR/CC/MIKE MOZART
Union européenne

La saga européenne du glyphosate s’est terminée lundi. Après de nombreuses tergiversations, les Vingt-Huit se sont entendus pour renouveler pendant une période de cinq ans la licence d’exploitation de la substance active de nombreux désherbants, dont le plus répandu est le Roundup de la multinationale Monsanto. Une réunion du «comité d’appel» de l’Union européenne (UE) chargé de trancher les litiges relatifs à la mise sur le marché de produits phytosanitaires

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion