Livres

Vérité naufragée

Avec Prendre l’eau, paru aux Editions Campiche, Julien Burri signe un opus noir autour d’un drame aux circonstances troubles.
Le Léman absorbe tous les ciels WIKIMEDIA COMMONS
Roman

Pour certains il apaise et déleste des fatigues; pour d’autres il inquiète, obsède, ravivant les pires souvenirs. Le lac Léman est omniprésent dans Prendre l’eau, roman de l’ex-journaliste de L’Hebdo, Julien Burri. «Plaque d’aluminium», «gouffre noir», «dalle d’onyx qui scelle le paysage», il avale tous les ciels et toutes les lumières, et renferme le secret du drame qui s’est déroulé le 1er mai 2013: ce jour-là, une jeune femme est

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion