Genève

Genève veut se chauffer par le sous-sol

Après les échecs de Bâle et de Saint-Gall, au tour de Genève de miser sur l’énergie géothermique.
Une installation géothermique en Allemagne. RICHARD BARTZ/WIKIMEDIA COMMONS
Energie

On a étudié le terrain, la composition du sol, les roches qui le constituent, identifié ses failles, mais aussi mesuré les risques sismiques. Cette prospection aura pris trois ans aux géologues mandatés par l’Etat de Genève pour le projet GEothermie 2020. On va maintenant pouvoir forer, pour voir si les sous-sols du canton permettront d’extraire suffisamment de chaleur pour chauffer des quartiers entiers. C’est ce qu’ont indiqué hier les autorités

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion