Genève

Le personnel ne désarme pas

 «Nous avons discuté à midi avec la direction du groupe ABB afin de voir si elle était ouverte à la négociation. Nous n’avons pas eu cette impression», a expliqué lundi Alessandro Pelizzari, secrétaire régional d’Unia Genève.
Les employés d'ABB Sécheron lors du débrayage du 31 octobre. CEDRIC VINCENSINI
ABB Sécheron

Les salariés d’ABB Sécheron, dont les emplois sont menacés par un plan de délocalisation, ont donc voté à l’unanimité la poursuite de leur mouvement de consultation. Mardi, ils ne reprendront pas le travail mais étudieront ensemble les pistes pour préserver l’activité de production sur le site industriel meyrinois. Les employés souhaitent proposer à la direction des mesures visant à augmenter leur productivité afin de maintenir les emplois. Le Conseil d’Etat

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion