Vaud

Lausanne affirme son engagement

En tant que «ville-refuge», Lausanne veut améliorer l’intégration.
Lausanne fait partie de l’Initiative des villes pour la politique sociale WIKIMEDIA/CC/ALTERVISTA
Migration

La ville de Lausanne vient d’écrire à la Confédération pour qu’elle «assouplisse les critères d’application des accords de Dublin, en faisant notamment un meilleur usage de la clause de souveraineté, mentionnée à l’article 17 du règlement Dublin III». C’est ce qu’on peut lire dans un préavis diffusé vendredi dernier en réponse au postulat «Lausanne ville-refuge», déposé par La Gauche, en octobre 2015. Dans ce préavis, Lausanne annonce aussi qu'elle ne

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion