Neuchâtel

La CCT santé revient sur le tapis

La droite neuchâteloise veut supprimer la convention collective Santé 21 pour inventer de nouvelles CCT. L’Etat laisse le soin aux partenaires sociaux de négocier mais soutient le statu quo.
La CCT santé avait déjà mobilisé en 2013 lors de la grève du personnel de l’hôpital de la Providence. JPDS
Neuchâtel

Le Conseiller d’Etat neuchâtelois en charge de la santé, Laurent Kurth, a présenté hier la position du gouvernement sur le projet de loi visant à modifier la convention collective de travail (CCT) dans le domaine de la santé. Le Grand Conseil, dans sa version 2013-2017 à majorité de droite, avait tenté fin mars de tuer la fameuse CCT Santé 21. Le Parti socialiste et les syndicats ont lancé le référendum.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion