Musique

Lewis & Lewis, à l’état de texture

Au LUFF, Graham Lewis, bassiste du légendaire ensemble post-punk Wire, tisse des trames synthétiques avec sa fille Klara. Entretien.
Klara Lewis et son père Graham LIV LEWIS EIVANDER
LUFF Festival

C’est parti pour cinq jours de cinéma expérimental et de musiques inouïes. Venus des Amériques, de Scandinavie ou d’extrême-Orient, les artistes invités au LUFF (Lausanne Underground Film & Music Festival) poussent l’image et le son dans leurs retranchements. Côté musique, Tzitzimime, Sete Star Sept et Torturing Noise poussent le bouton extrême jusqu’à l’absurde, alors que Petra Pied de Biche dézingue avec humour le patriarcat dans sa chanson française tropicaliste jouée

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion