Livres

La complainte du paysan qui va se pendre

Bref et bondissant, le treizième roman de Jean-Pierre Rochat, Petite brume, met en scène la liquidation d’un domaine agricole et de ses bêtes.
La complainte du paysan qui va se pendre
Comme "Le Désespéré" de Gustave Courbet WIKIMEDIA COMMONS
Roman

Un mardi 12 avril, le commissaire priseur Elias Schwarz procède à la mise en faillite de Jean Grosjean au lieu-dit «combe du droit». Le temps d’une journée, tout le matériel d’exploitation de la ferme et le bétail sont vendus aux enchères. Unité de durée, d’action et de lieu, assisterait-on à une tragédie classique? Plutôt à un drame contemporain pétri dans la bonne prose de Jean-Pierre Rochat. L’écrivain, lui-même paysan sur les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion