Actualité

A Cuba, les USA font la sourde oreille

Le mal mystérieux touchant depuis plusieurs mois des diplomates étasuniens en poste à La Havane a provoqué une grave crise diplomatique. Cuba qualifie les mesures récentes de «représailles».
Le gouvernement étasunien aurait rapatrié la moitié du personnel de son ambassade CC BY-SA 3.0
Diplomatie

La semaine dernière, le département d’Etat nord-américain annonçait le rapatriement de la moitié de son personnel diplomatique en charge à La Havane. Il évoquait une «mesure de précaution» au vu d’un «mal physique d’origine inconnue» qui aurait frappé un certain nombre de ses employés ces derniers mois. Ce mardi, l’administration de Donald Trump a demandé l’expulsion de quinze fonctionnaires de l’ambassade cubaine de Washington. Déclenchant la plus grave crise entre

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion