Neuchâtel

A l’écoute d’elles, venues d’ailleurs

L’association Recif participe à l’intégration des femmes migrantes depuis plus de vingt ans. Ce week-end, elle organise une fête ouverte à toutes et à tous.
Depuis plus de vingt ans Le travail de RECIF est depuis longtemps reconnu d’utilité publique par les autorités neuchâteloises. DR (archives)
Neuchâtel

Sur les hauteurs de la Ville de Neuchâtel, l’association Recif1Le programme est contenu dans le nom de l’association: R=Rencontres, E=Echanges, C=Centre, I=Interculturel, F=Femmes a hérité des locaux qui abritaient la crèche de l’ancien hôpital des Cadolles. Bénévoles et femmes immigrées (parfois accompagnées par leurs enfants) animent ce centre socio-culturel, y prennent ou donnent des cours, jouissent de la vue sur le lac ou jardinent. Ce week-end, le lieu ouvrira grand

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion