Suisse

Ils débiteront leur thèse en 180 secondes

Deux doctorants suisses participent à une finale internationale, où il s’agit de ne pas perdre de temps en présentant le fruit de sa recherche.
La lauréate de la finale suisse est doctorante en histoire à l'université de Genève. RegnierC/Wikimedia Commons
Concours

Ils sont vingt. Vingt courageux doctorants, hommes et femmes, issus de différents pays et de branches variées, à se mesurer ce soir à 18 h 30 à l’Université de Liège. Leur objectif? Présenter leur recherche doctorale en 180 secondes, pas une de plus. Un jury international les départagera. Parmi les candidats, deux Helvètes. Sarah Olivier, doctorante en histoire de l’Université de Genève et lauréate de la finale suisse le 18 mai dernier, et Amaël Cohades,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion