Genève

Votation annulée: le Conseil d’Etat envisage de sévir

Le canton n’exclut pas une procédure disciplinaire contre Rémi Pagani. Et décide qu’il n’y aura pas de votation sur ces questions budgétaires en 2017.
La Cour constitutionnelle avait annulé la votation prévue pour le 24 septembre. CV
Ville de Genève

Rémy Pagani, le maire de la Ville de Genève, reste au cœur de la tourmente. Le canton a annoncé mercredi par voie de communiqué qu’il n’exclut pas une procédure disciplinaire contre le magistrat d’Ensemble à gauche, voire contre d’autres élu-e-s. En cause, la fameuse brochure rédigée de façon trop orientée et qui a provoqué une annulation par la Cour constitutionnelle de la votation municipale du 24 septembre sur quatre lignes

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion