Suisse

Clément Wieilly monte aux Nations Unies

Le Fribourgeois, chantre de la défense des enfants placés, espère obtenir de l’institution 70 000 euros par victime.
Enfants placés

Le Fribourgeois Clément Wieilly, chantre de la défense des enfants placés, s’en va à vélo jusqu’à Genève pour y être reçu cette semaine par des hauts responsables des Nations Unies. Il entend obtenir de l’institution une somme de 70 000 euros par victime. «J’ai déjà 25 plaintes émanant principalement de Suisse romande. Mais je suis sûr: je peux en avoir 400. J’ai déjà dans mes dossiers 500 plaintes à officialiser», souligne-t-il.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion