Genève

Le wifi gratuit? La gauche fait la fine bouche

Installer le wifi gratuit dans une quarantaine de bus? Pour une partie de la gauche, le chef des Transports Luc Barthassat se trompe de priorité alors que le Conseil d’Etat ne cesse de raboter dans le développement des transports publics. Vu ainsi, la dernière trouvaille du ministre ne serait qu’un gadget, et tout ce beau monde de s’étrangler de rire ou de dépit.
Pour une partie de la gauche le magistrat PDC Luc Barthassat se trompe de priorité.
Humeur

En réalité, au lieu d’opposer les besoins en jouant le jeu de la droite, la gauche devrait applaudir ce petit pas vers un accès plus démocratique à Internet, devenu aujourd’hui si indispensable qu‘il devrait être gratuit partout, au lieu d’être confisqué par les requins de la téléphonie mobile. Cette dépense prouve simplement une fois de plus que le frein imposé aux transports publics n’est qu’une question de volonté politique. La

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion