Égalité

Au Liban, l’arc-en-ciel embellit

Bien que les personnes LGBTIQ restent clairement stigmatisées au pays du Cèdre, la pratique médiatique et judiciaire évolue peu à peu, grâce au travail d’associations telles que Helem.
Depuis une décennie Public Domain
Droits individuels

«L’homosexualité est un choix personnel, non un délit». C’est en ces termes qu’un juge libanais a innocenté un homme accusé de «pratiques contre-nature» en janvier dernier. Majoritairement hostile à l’homosexualité et à l’idée de non-binarité des genres, le pays du Cèdre connaît toutefois depuis une décennie des avancées considérables en matière de droits et reconnaissance des personnes LGBTIQ.   Ces succès sont dus aux efforts d’associations militantes comme Helem, l’une

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion