Genève

Noyés dans le Rhône, et après?

Après un décès accidentel, que se passe-t-il avec le corps du défunt? Interview.  
Les berges du Rhône sont prisées par les baigneurs JPDS
Genève 

Après un décès accidentel, que se passe-t-il avec le corps du défunt? Interview de Jean-Philippe Brandt, porte-parole de la police genevoise. Déjà sept décès dans le Rhône genevois depuis le début de l’année. Dernier de cette tragique série, un jeune Nigérian de 22 ans, qui ne savait pas nager. Quiconque fréquente les abords du fleuve connaît le bal des voitures de police, du bateau de recherche et de l’hélicoptère qui

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion